jeudi 3 juin 2010

SCORN-Greetings from Birmingham


On a eu beau les montrer du doigt, en désigner plusieurs (Wordsound, Basic Channel, Kevin Martin, Jack Dangers...), ils avaient tout compris avant tout le monde. Mick Harris n'est probablement pas un mec qui roule sur l'or, loin de là même. Le mec va à la pêche, pique des colères noires quand un truc lui plait pas, n'a pas de studio à lui, mai un bout d'étagère dédié dans son salon. Pourtant, il y'en a aujourd'hui des DJ dubstep qui se font des organes en massif, certifiés 18 carats. Et pourtant, désarmant de génie, tout est posé là, dans un disque vaguement boudé qui date d'il y'a déja 10 ans. Mick Harris est une légende qui ne jouira financièrement probablement jamais de son talent, de son esprit visionnaire.

6 commentaires:

CroCnique a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
CroCnique a dit…

Il sort d'ailleurs un nouvel album, Refuse; Start Fires, pour ceux que ça intéresse !

DMDFC a dit…

Oui, il est magnfique!!!

Macho))) a dit…

Ca fout quoi dans une serie hip hop, batard!

DMDFC a dit…

Difficile de pas faire le lien avec le hip hop... Harris revendique aussi bien crass que Lee Perry, Cocteau twins que le Wu tang. Et évidemment que cette influence prédomine chez Harris. Mais je ne t'apprends rien, non? ahahahahah

Macho))) a dit…

Tout le monde a le Wu tang comme influence, meme DAT.