lundi 7 juin 2010

Method Man - Tical

On avait parlé de ce contrat que RZA avait negocié avec Loud pour permettre aux membres du crew de sortir des disque sur d'autres structures. Tical est la première echappée de Method Man, sur Def jam Recordings. Method Man c'est en bon représentant du crew. Quelques passions qui marquent sa vie, notamment la beuh, mais aussi la beuh, passion qu'il exhibe sur ses photos promos, dans ses paroles, dans les films dans lesquels il joue. Sa deuxième passion, le hip hop et son crew bien entendu. C'est d'ailleurs et encore une fois de notre ami prince Rakeem Aka "The RZA" ou encore "sans toi mes disques seraient quand même carrément moins bons" que s'entoure Method sur Tical. Un gros hommage au crew, qui lui rendait déjà hommage sur leur premier album avec un morceau à son nom (remixé sur ce disque d'ailleurs), pour entamer ce disque. Kung fu hip hop, toujours dans ce souci de faire de la thune, autant dire que les choses ne changent pas d'un gazier à l'autre, dans les apparences tout du moins. Ce qui fappe déjà, c'est ce talent et ce protéiforme qu'a RZA dans ses productions, qui semble se fondre avec le MC dans toutes les productions à son nom (on reparlera du Liquid Swords atypique de GZA). Ici, RZA libère un peu ses productions de leur coté eparpillé qui allait si bien au premier disque du Wu tang. Les morceaux sont plus centrés sur les beats, et leur accolage de divers samples (on a même droit à l'hymne de la coupe du monde 98, made by Gloria Gaynor au détour d'un tube). RZA propose une production plus punchy et plus cognante pour un MC atypique. Method man s'il n'a pas le flow le plus passionant du crew est quand même celui qui rappe avec un flow reconaissable entre milles. Voix eraillée, qui racle dans les graves et sent encore la fumée de blunt dans la gorge à chacune de ses intonations mais aussi condescendance voire tristesse sont marques de fabriques du gazier. Il s'entoure de quelques uns de ses potes, d'abord de Raekwon, puis RZA et inspectah deck qui aparaissent sur un Mr sandman explosif (agressif, comme à chaque apparition d'inspectah deck). Method Man est un peu le complément parfait à Ol´dirty bastard, version grave d'une voix presque soul, et délires vocaux assez fous et inédits. Une remarque quant à cette version là, réedition de def jam, elle nous offre quelques remix/bonus, notamment un remix de Bring the pain par prodigy (le groupe anglais de Liam Howlett) aux sonorités Jungle apocalyptiques avec cuivres de rigueur sur Method qui pète un plomb tout en restant groovy. Du coup on en vient à penser à des morceaux ravageur types Diesel Power avec tout le crew réuni dans une version saignée du Wu tang. Tical reste surement le disque le plus recommandable de Method (ses suites respectives n'ont pas la verve et la qualité sur la durée d'un disque, ni son blackout avec redman, qui reste quand meme d'une bonne qualité).

3 commentaires:

ARKHAM a dit…

Salut. C'est Release Yo Delf qu'a remixé Prodigy. Bring The Pain l'a été, si je ne m'abuse, par Chemical Brothers.

DMDFC a dit…

Exact! Magnifique bourde de mon collègue!

DMDFC a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.